Description

Renard nouvelles couple de perte de poids, Au premier regard

mini conférence de nutrition

L'arrivée de nouveaux prédateurs venus du Sud à la faveur du réchauffement climatique risque de perturber ses populations.

Contrairement à ce qu'on croyait, le facteur qui limite les populations de lemmings et celles des autres petits herbivores arctiques ne serait pas l'abondance de la nourriture. Tout comme dans les savanes africaines, la principale force structurante dans la toundra serait la prédation, avance une équipe internationale de chercheurs dans la revue Nature Climate Change. Pierre Legagneux, Marie-Christine Cadieux et Gilles Gauthier, du Département de biologie et du Centre d'études nordiques, et leurs 12 collègues canadiens, norvégiens, danois et français arrivent à cette conclusion après avoir décortiqué les chaînes alimentaires de sept sites répartis dans les quatre coins de l'Arctique.

nettoie pour perdre du poids gnc

Ces sites, qui ont fait l'objet d'un suivi dans le cadre de l'Année polaire internationale, couvrent une bande circumpolaire renard nouvelles couple de perte de poids de km et soumise à un gradient de température substantiel.

Les chercheurs ont profité du fait qu'une marge de plus de 8 degrés Celsius existe dans les températures moyennes de juillet enregistrées dans les sept sites pour évaluer l'effet de la production végétale et de la prédation sur les chaînes alimentaires.

arrêter les histoires de perte de poids de sucre

En raison du froid qui limite la croissance des végétaux, l'Arctique était considéré comme un milieu dominé par les interactions entre les plantes et les herbivores.

Ainsi, les fluctuations de populations de lemmings dépendraient davantage des prédateurs que de l'abondance des végétaux dont se nourrissent ces petits rongeurs. Les grands herbivores comme le caribou et le boeuf musqué, qui sont mieux équipés pour se défendre, échapperaient à cette règle.

chumlee aujourdhui perte de poids

Cela laisse présager des lendemains houleux pour ces espèces, compte tenu du réchauffement climatique anticipé dans l'Arctique. Le réchauffement climatique va entraîner un remodelage des chaînes alimentaires dont les espèces spécialistes de l'Arctique risquent de faire les frais, poursuit le chercheur.

moyens faciles de perdre du poids après 40 ans

Curieusement, le réchauffement climatique va augmenter la diversité biologique de l'Arctique, mais il va appauvrir celle de la planète.