Glycémie stable: une des clés pour perdre du poids

Tentatives de perte de poids documentées

kottakkal arya vaidya sala critiques de perte de poids

A l'obésité morbide, sont associées des comorbidités en santé mentale dont on parle peu. Mauvaise image de soi, déficit d'estime de soi et de confiance en soi, discrimination, tentatives de perte de poids documentées troubles anxieux et symptômes de dépression fréquemment ancrés chez ces patients souffrant d'obésité morbide et bien avant la chirurgie bariatrique.

Ainsi, l'automutilation, les pensées suicidaires et les tentatives de suicide sont fréquentes chez les candidats à la chirurgie de l'obésité. Ces études suggèrent que ces comportements pourraient être aggravés par l'intervention.

J'ai perdu 40 kg SANS FAIRE DE REGIME ! Perte de poids... Le témoignage de Julya...

La première étude menée sur un groupe de 8. Ces patients ont été suivis durant 6 ans, 3 ans avant et 3 ans après l'intervention. Cependant, presque tous ces événements se sont produits chez des patients ayant déjà des antécédents de trouble de la santé mentale.

comment perdre du poids de vos pectoraux

Comment expliquer le risque ultérieur d'automutilation? Les chercheurs évoquent des changements dans le métabolisme de l'alcool après la chirurgie, le besoin de substituer à la nourriture une autre substance, l'augmentation du stress et de l'anxiété post-opératoires, les effet de la chirurgie sur les niveaux de neurohormones, des médiateurs possibles de la dépression et des comportements suicidaires.

conseils de base pour perdre du poids

Les implications sont donc évidentes pour le suivi psychologique de ces patients. En conclusion, ces données soulignent l'extrême vulnérabilité mentale des patients éligibles à la chirurgie bariatrique avec des taux de suicide plus de 4 fois plus élevés qu'en population générale. La chirurgie bariatrique n'est pas une simple intervention de perte de poids.

agents de perte de graisse

Ces événements indésirables compromettent ses bénéfices globaux et incitent à repenser les critères d'éligibilité et à renforcer le suivi postopératoire.