Apnée du sommeil : les bénéfices de la perte de poids.

Étude de perte de poids sur lapnée du sommeil

Contenu

    Perdre du poids permet-il de traiter l'apnée du sommeil? Depuis l'image de bon vivant que nous a donné Dickens avec Mr Picwick, le syndrome d'apnées obstructives du sommeil Saos est associé dans l'inconscient collectif, y compris dans celui des médecins, à une personne en surpoids. Il est vrai que globalement parmi les malades suspectés de Saos, la proportion d'obèses est très importante. Or l'expérience montre que les choses ne sont pas aussi simples. Considérer le surpoids comme essentiel serait omettre d'autres facteurs comme la moindre tonicité musculaire, notamment des muscles du pharynx liée à l'âge, ou des conformations anatomiques particulières de celui-ci.

    La perte de poids est fréquemment recommandée pour améliorer une apnée obstructive du sommeil chez les patients obèses mais les éléments qui en font la démonstration manquent, rappellent Gary Foster de la Temple University à Philadelphie et ses collègues.

    Ils ont donc conduit un essai clinique multicentrique randomisé pour vérifier le bénéfice de cette stratégie thérapeutique.

    étude de perte de poids sur lapnée du sommeil Manuel de perte de poids sur 3 jours

    Ils ont été randomisés en deux groupes: l'un avec des conseils et des séances d'éducation thérapeutique relatifs à la prise en charge du diabète et l'autre avec des conseils spécifiques au mode de vie modifications de l'alimentation, exercice physique. Un an après, les patients ayant suivi le programme de changement du mode de vie avaient perdu 10,8 kg en moyenne, contre seulement une perte de 0,6 kg dans l'autre groupe.

    étude de perte de poids sur lapnée du sommeil ecoslim si trova à farmacia

    Cette importante perte de poids était associée à une baisse significative de l'IAH, passant de 22,9 à 18,3 arrêts respiratoires par heure alors que l'IAH a augmenté dans le groupe contrôle, de 23,5 à 28,3 arrêts respiratoires par heure. Les données indiquent aussi que la perte importante de poids induite par le programme de changement de mode de vie favorise la rémission du SAOS moins de cinq arrêts respiratoires par heure à un an, avec trois fois plus de chances d'y parvenir que de suivre des conseils de prise en charge du diabète, ou réduit la sévérité de l'apnée.

    Enfin, il apparaît que le programme de changement de mode de vie s'est montré plus efficace chez les hommes que chez les femmes, chez les patients qui avaient une apnée plus sévère à l'inclusion et chez ceux qui ont perdu le plus de poids.

    Cette étude confirme que les médecins et les patients avec une obésité et un diabète de type 2 peuvent attendre d'une perte de poids de 10 kg une amélioration cliniquement significative du SAOS, concluent les chercheurs.

    étude de perte de poids sur lapnée du sommeil 855 brûlure de graisse

    Archives of Internal Medicine, vol.